MEDIATHEQUE PUBLICATIONS EN SELLE ITINERAIRE NOUVELLES EQUIPAGE CONTACT

Les voix de l'Elbourz

Sur les pentes de l'Alam Kuh

.

À plus de 4000 m d’altitude, là où l’oxygène commence à se faire rare et la respiration plus difficile, résonnent quelques sons insoupçonnés qui glissent sur les pentes enneigées… Le vent siffle. Entre deux rafales, j’entends une voix, c’est un chant ! Le refrain s’envole dans les airs en frôlant mes oreilles, les sons exécutent une pirouette puis deux et retombent s’écraser sur la crête voisine.

Il est presque 10h, le sommet de l’Alam Kuh (4850 m) n’est plus très loin, quelques efforts et nous pourrons admirer la vue depuis le deuxième sommet de l’Iran. Mina, notre amie et guide iranienne, se met à chanter. Son chant semble directement s’adresser à la montagne et à la liberté.

.

Le vent et la montagne sont ses alliés, ils transportent les paroles sortant de sa bouche bien loin des lois qui régissent son pays. Elle le sait : ici, loin des rues de Téhéran elle est libre de chanter et de danser, personne ne l’en empêchera bien qu’aujourd’hui les lois mises en places par le régime islamique interdisent aux femmes de chanter en public si leur voix n’est pas couverte par des voix masculines.

Sar Umad Zemestun (Winter is over) résonne encore sur les pentes de l'Alam Kuh, dans nos cœurs et celui des iraniens. Mina nous expliquera plus tard en redescendant au camp de base que ce chant populaire a bercé son enfance lorsque ses parents projetaient leurs espoirs dans la révolution iranienne de 1979 qui s’est soldée par la création du régime islamique de l’Imam Khomeini.

.

.

Pour écouter la version complète de Sar Umad Zemestun, cliquez ici . Cette version est interprétée par Tara Tibia ; artiste iranienne née à Téhéran en 1984. Décidée à faire carrière dans la musique et à jouer en public, elle s’est expatriée à Perth (Australie) en 2012 afin de réaliser son art librement et redonner vie à la poésie perse.

.

.

سر اومد زمستون sar oomad zemestoon

شكفته بهارون shekofte ye baharoon

گل سُرخ خورشيد دراومد و شب شد گريزون

gol e sorkhe khorshid dar oomado shab shod gorizoon

كوه*ها لاله*زارن - لاله*ها بيدارن

koohHa lale zaraan laleha bidaran

تو كوه*ها دارن گل گل گل جنگل و ميكارن

too koohHa daran, gol gol gole jangalo mikaran

توی كوهستون دلش بيداره - تفنگ و گل و گندم داره مياره

tooye koohestoon e delesh bidareh tofango goLo gandoM dare miyareh

توی سينش جان جان جان

tooyE sinash jan jan jan

يه جنگل ستاره داره جان جان - يه جنگل ستاره داره

ye jangaL setareH dare jan jan ! ye jangaL setareh dare!

لبش خندة نور - دلش شعلة شور

labesh khandeyE noor! delesH sholeye shoor!

صداش چشمه و يادش آهوی جنگل دور

sedasH cheshme o yadesH ahooye jangaLe door!

.

Translation

“The winter has come to an end, the spring has blossomed.

The red flower of the sun has risen once again, the night has escaped.

The mountains are covered with tulips, the tulips are awake.

They are planting sunshine in the mountains, flower by flower.

In the mountains, his heart is awake, he is bringing flowers and bread and will defend

In his heart, he has a forest of stars.

His lips wear a smile of light.

His heart is filled with the flames of emotion.

His voice is like a spring.

His memory is like a deer in the forest of light.”

Guillaume | 15/08/2018